J’ai vu l’Himalaya !

Dimanche 17 novembre
Pokhara, Népal

Aujourd’hui, balade en barque sur le lac Phewa. Nous la louons pour la demi-journée au prix de 950 Rp, gilets de sécurité inclus (environ 10$CAN). Étonnant, car je me rappelle des bateaux que nous avons pris en Thaïlande, qui allaient à vive allure et où le port du gilet de sauvetage n’était pas respecté. Ils étaient sous les bancs sur lesquels on était assis pendant le trajet ! Pas très utile si on se renverse !!! C’était pareil au Laos, quand nous avons descendu le Mékong ! En passant, allez à l’embarcadaire nord, les bateaux sont moins chers qu’à celui du centre de Pokhara.

Nous sommes chanceux, malgré qu’on arrive au lac à midi, nous voyons les sommets de l’Himalaya. Ils sont impressionnants et c’est splendide. Ils apparaissent derrière d’autres montagnes couvertes de forêt. Faut dire qu’ils culminent tous dans les 7000 métres. Ce n’est pas rien. Nos Rocheuses sont dans les 3-4000 métres seulement. 

Au retour, nous voyons trois enfants des rues, nous avions l’un d’eux vu la veille sur la route qui longe le lac. Les trois inhalent leurs sacs de colle. L’un d’eux est complètement amorphe, les yeux vides, bien défoncé. C’est triste à mourir. Ils n’ont pas plus de 11 ans et je suis généreuse. Ça crève le coeur. Nous en avions vu un à New Delhi, en face de notre hôtel mais n’étions pas certains à ce moment-là si le sac qu’il tenait à la main lui servait à sniffer de la colle. Maintenant, nous savons que oui. C’est la première fois que je suis confrontée à ce phénomène qui fait l’objet de reportages télévisés. Ça ne nous était jamais arrivés dans aucun autre voyage.

Bref, nous revenons à notre hôtel. Au retour, je m’arrête dans une ou deux boutiques où je demande les prix des foulards supposés être en cachemire. Je suis étonnée, on ne m’harcèle pas pour que j’achète. Quel bien ça fait !

Demain matin, nous voulons aller à Sarangkot pour admirer le lever du soleil sur les sommets Himalayens. La gars à la réception de notre hôtel nous conseille plutôt d’aller à Kaudada, un nouveau spot découvert-ouvert il n’y a qu’un ou deux ans, donc plus tranquille. Sarangkot est l’endroit bondé de touristes car c’est le spot connu et dont font mention les guides. De plus, le taxi pourra nous amener au point de vue directement ce qui m’évitera de devoir me taper le long escalier et les 5 minutes de marche qui mènent au point de vue de Sarangkot. C’est un peu plus cher (2000 Roupies équivalent à environ 20$US), mais le gars à l’accueil nous inspire confiance. Espérons que le ciel soit dégagé ! Le taxi viendra nous prendre à 5h30 ! Ça fait tôt mais c’est souvent ça en voyage. Il y a des trucs qu’on ne peut voir que le matin et les bus en Asie partent toujours super tôt aussi. Nous avons prévu aller visiter le Musée de la montagne en fin d’avant-midi, après être revenus de Kaudada. Je vous dirai si ça vaut le coût !

Et en ce moment, avant d’aller souper, je prends le temps d’écrire. On voit tellement de choses en voyage que si on ne le fait pas, on oublie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s