Préparatifs

En fonction de la nature et de la gravité du handicap ou de la perte de mobilité de la personne, les préparatifs d’un voyage diffèrent grandement.

Les médicaments

  1. Conservez toujours vos médicaments dans les contenants d’origine.
  2. Prévoyez aussi d’avoir en votre possession l’ordonnance de vos médicaments.

Les médicaments narcotiques

Si vous prenez des narcotiques (comme moi), les démarches peuvent, en fonction des pays visités, s’arrêter aux deux points mentionnés ci-dessus ou s’avérer être beaucoup plus complexes.

La première chose à faire est donc de contacter les ambassades des pays que vous prévoyez visiter afin de connaître leur règlementation en vigueur. Prenez en note le nom de la personne à qui vous parlez. Demandez-lui de vous envoyer un courriel confirmant la nature des papiers à posséder afin d’avoir une preuve en cas de problèmes aux douanes.

Pour les québécois qui désirent se rendre dans un pays où on exige de présenter un dossier comme la Thaïlande, sachez qu’on vous demandera outre votre ordonnance et une lettre de votre médecin, un certificat émanant d’une autorité sanitaire du Canada vous autorisant à posséder et transporter ces narcotiques et disant qu’ils sont pour usage personnel. Sachez que la Clinique Santé-Voyage du CHUM pourra vous délivrer ce papier. Il vous faudra ensuite remplir un formulaire et envoyer ces documents en Thaïlande. Ils vous délivreront ensuite un permis vous donnant l’autorisation de rentrer en Thaïlande avec vos narcotiques. Prenez-vous donc d’avance. L’aspect le plus contraignant, pour ceux qui aiment voyager avec de la latitude, est qu’il faut indiquer vos dates d’arrivée et de départ en Thaïlande ainsi que par quel aéroport vous arriverez et repartirez. Pour ceux qui seraient découragés par l’ampleur des démarches, sachez que l’organisme en Thaïlande est très professionnel. On a répondu à toutes mes questions clairement et rapidement. Vous trouverez tous ces détails de même que des modèles de certificats à fournir sur le site web de l’ambassade de la Thaïlande.

Votre ordonnance

Lorsque votre médecin fait une ordonnance de narcotiques, il indique la quantité totale des médicaments et la quantité que le pharmacien doit vous délivrer chaque mois. Si vous partez pour plus d’un mois, vous devrez donc demander à votre médecin de vous faire une ordonnance qui indique au pharmacien la quantité à vous remettre d’un seul coup. Par exemple, si vous prenez deux comprimés par jour, on vous délivre donc 60 comprimés par mois. Si vous partez pour deux mois, votre médecin devra indiquer sur l’ordonnance qu’on doit vous remettre 120 comprimés en une seule fois.

La lettre du médecin

Celle-ci devrait indiquer vos coordonnées personnelles, celles de votre médecin et son numéro de license, votre diagnostic & la raison pour laquelle vous prenez des narcotiques et enfin la liste des médicaments que vous prenez. Si vous partez dans des pays ne parlant pas le français, cette lettre devrait être rédigée en anglais.

Votre dossier pharmacologique

À la maison comme en voyage et que vous preniez des narcotiques ou non, vous devriez toujours avoir sur vous votre dossier pharmacologique. Il s’agit tout simplement de la liste de vos médicaments et leur posologie. Votre pharmacien pourra vous la donner. Si vous partez plusieurs mois et par précaution, demandez-lui de la signer. Quand vous partez en voyage, il est toujours utile de l’avoir en français et en anglais. Cette liste vous sera très utile en cas d’accident ou si vous consultez un médecin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s