Guatape de mille couleurs !

En arrivant à l’auberge où nous avions réservé à Guatape, un gars vient nous aider avec nos bagages. Il nous demande d’où on vient. Une fois qu’on lui eu répondu, il poursuit la conversation en bon québécois. C’est le premier qu’on rencontre ! Ça m’a tellement surpris, que j’ai figé un instant. Et quel bien ça fait de tout comprendre ! C’est d’ailleurs lui qui gère l’auberge depuis peu. Dans cette auberge, les espaces communs sont agréables et propices aux rencontres. Elle est remplie d’occidentaux. Dans presque tous les autres lieux d’hébergement où nous sommes allés, nous étions entourés que de Colombiens avec qui la communication n’est pas facile vu notre compréhension de la langue. Ma conclusion ? Je reprends mes leçons d’espagnol de la méthode Assimil en rentrant et si une fois en Colombie vous souhaitez rencontrer d’autres touristes occidentaux, allez dans les auberges et non dans les hôtels. À Carthagène, rendez-vous au Maloka et à Guatapé, réservez au Lake View Hostel. Malheureusement, ces deux auberges sont inaccessibles aux personnes qui se déplacent en fauteuil roulant car il y plusieurs marches à monter.

Guatapé est une ville ni trop petite, ni trop grande. Et les bas reliefs colorés des maisons donnent du caractère à la ville. Il y a des couleurs partout ce qui contraste avec les villes coloniales aux maisons blanches comme Villa de Leyva ou Barichara. Allez-y, c’est sympathique. C’est une ville super agréable.

Publicités