Slovaquie

Vous vous rappelez que le camping de Bratislava était en piètre condition ? Celui où nous sommes allés en revenant en Slovaquie était aussi catastrophique, sinon pire. Encore une fois, les sanitaires sont bons pour la démolition. 😉 Je n’exagère pas. J’ai donc l’impression que ce sera comme ça dans tout le pays. On fera avec, pas le choix ! Faut bien prendre des douches !

Banska Stiavnika, ancienne ville minière
Nous sommes allés à Banska Stiavnika, ancienne riche ville minière. Le centre est très beau. Plusieurs maisons méritent attention. Malheureusement, la ville est construite sur une colline, donc toute en côte, et le sol est dans un pavé bien rond. Pas faisable en fauteuil. Pas grave. C’est comme ça et puis Seb m’a rapporté de belles photos. 🙂

On est ensuite allés visiter un musée en plein air sur la mine. Notre guide Petit futé disait qu’il y avait des maisons des mineurs à visiter mais il n’y en avait pas. Snif. Il y avait une visite organisée de la mine. Seb y est allé. Parait que c’était bien mais que ça concernait bien plus la machinerie utilisée qu’autre chose. Dommage parce qu’on aurait bien aimé en apprendre plus sur la vie des mineurs.

Il grrrronde et il grrrrrronde !
En arrivant dans le pays, Seb m’a fait remarquer que toutes les maisons avaient des paratonnerres. On s’est donc dit qu’il devait y avoir de beaux orages par ici. Ben en ce moment, nous sommes dans l’antichambre d’une maison d’un autre musée en plain air, celui de la Slovaquie près de la ville Martin. Et on attend que les averses et orages cessent depuis au moins deux heures. Je vous dis, le tonnerre se fait entendre depuis deux heures déjà, et il continue de gronder. Faut croire qu’il est vraiment en colère aujourd’hui parce qu’il n’a pas l’air de vouloir se calmer ! 😦 J’aimerais bien le voir ce musée même si on ne peut rentrer que dans 3-4 maisons. Il contient aussi un pavillon sur les Roms dont j’aimerais bien connaitre l’histoire et leur mode de vie même si à chaque fois que j’en croise je n’ai pas vraiment envie de leur parler. Ils ont l’air tellement repliés sur eux-mêmes et on en dit tellement tellement de mal que ça n’incite pas à ça. N’empêche qu’ils m’intriguent.

Je vous dirai à quelle heure l’orage se sera terminé (ça tonne encore !), c’est promis. 😉

Un peu plus tard…
L’orage et la pluie ont – à peu près – cessés environ une demi-heure après mon dernier texte !!! Seb a pris son courage à deux mains pour aller nous chercher nos vêtements de pluie et on a pu finir notre visite. L’attrait de la visite, étant donné que la plupart des maisons ne pouvaient se visiter, est dû en grande partie au fait que la demoiselle à l’entrée nous a remis un cartable en langue anglaise qui donnait beaucoup d’explications sur les habitations et la vie de l’époque. Pas mal du tout. Elle nous a en outre ouvert les portes de l’église pour qu’on puisse la visiter ainsi que le Musée sur les Roms. La petite église, toute en bois, était peinte et sculptée par un artiste réputé en Slovaque. On était bien contents même si finalement nous n’en savons pas beaucoup plus sur eux et sur ce qu’on souhaitait apprendre sur cette communauté.

Le musée en plein air d’Orava
Ce musée, on est allés le voir parce qu’il ne faisait pas beau. On aime bien ce genre de musée mais faut pas charrier, on en a fait déjà deux dans la dernière semaine. Normalement, on aurait dû prendre la route pour aller voir les montagnes. Vu le temps gris, on n’aurait rien vu. Alors pourquoi pas ? Hé bien je peux vous dire que celui-ci est plus populaire que le dernier qu’on a fait. Peut-être était-ce parce qu’on vient d’entrer en haute saison et que les gens sont en vacances ! Bon, ce n’était pas le bouchon de circulation non plus. C’est juste que la dernière fois, nous devions être cinq au maximum ! C’était intéressant parce qu’on pouvait visiter l’intérieur des demeures et qu’elles représentaient un large éventail de maisons. Il y avait celle du maire, plus luxueuse, celles des paysans de tous niveaux de richesse, une jolie église, etc. De plus, elles étaient rassemblées de part et d’autre d’un ruisseau ce qui rendait l’endroit charmant. Ce fut une belle sortie.

Vlkolinec
Ce village compte toujours quelques habitants et possède plusieurs maisons en bois typiques du siècle dernier. Ce n’est donc pas un musée en plein air, mais bien un vrai village. C’était dans l’ensemble assez joli mais on ne pouvait visiter qu’une seule maison. J’ai donc préféré les musées en plein air qui étaient plus enrichissants. Par contre, le village est situé au sommet ou presque d’une colline et offre une belle vue sur les montagnes. Malheureusement qui dit colline, dit gros travail pour Seb. Encore une fois il m’a poussée pour que je puisse profiter du lieu. Il est persévérant mon Seb. 🙂

Les Hautes Tatras
Cette chaîne de montagne toute petite offre de beaux points de vue sur la vallée. Par contre, on ne monte aucun col. On a tout de même vu de petites taches de neige en hauteur. Les Hautes Tatras sont un lieu de randonnée super populaire ici. Il y avait tellement de gens autour de la ville Strbské Pleso (comment font-ils pour prononcer un nombre incalculable de consonnes d’affilée ?) qu’on pensait qu’ils venaient de sortir d’une salle de spectacle. Mais non, ce n’était que des randonneurs. C’est vrai qu’ils aiment marcher les Slovaques. On en a vu beaucoup marcher, aux abords des villes, ce qui nous a semblé être de bonnes distances. Mais cette ville, qui offre de très nombreux sentiers qu’on dit très bien balisés est une… horreur! C’est laid, mais laid. Ils ont bâti d’immenses hôtels bétonnés et de grands stationnements. C’est affreux. C’est vraiment triste parce que ça pourrait être super joli d’autant plus qu’on a lu qu’il y a un joli lac.

À Zdiar, qui est situé à l’extrémité est des Hautes Tatras, nous sommes allés manger au resto. On voulait goûter aux spécialités du pays. Le resto faisait penser à une cabane à sucre, en plus beau, tout en bois. J’ai mangé des je ne sais plus quoi, ça consistait en des petits gnocci avec du fromage de brebis et quelques lardons qui auraient pu être en plus grosse quantité. Ça fait un truc pas mauvais même si c’est assez pâteux, mais pas exceptionnel non plus.

Levoca & Bardejov
Ces deux petites villes sont vraiment jolies. En fait, leurs places centrales sont jolies. Elles sont entourées de maisons de l’époque de la Renaissance et elles sont de toutes les couleurs. Il y a, dans le milieu de la place de Levoca, trois très beaux bâtiments : deux églises dont une avec un dôme et entre les deux, l’ancienne mairie. Il y a aussi un parc qui amène un peu de verdure dans ces vieilles villes qui en manquent souvent. La place de Bardejov, n’a aucun bâtiment ce qui permet d’admirer toutes les maisons d’un seul regard. Le sol est pavé, mais d’un de ceux que j’apprécie quand même. 😉 Il y a une ancienne mairie et une église à l’une des extrémités. C’est vraiment une très jolie ville toute tranquille.

Le château de Spiss
Ce château est le plus imposant du pays et pour cause. Il est super grand et situé au sommet d’un pic rocheux. De plus, on l’aperçoit de loin. Même s’il est en ruine, on peut le visiter. Chose que Seb a faite. Moi, je suis restée en bas, dans le stationnement non payant, parce que c’était infaisable de me monter là-haut. Si vous aviez vu la côte !

Les églises en bois
Dans l’est du pays, près de Bardejov, il y a tout plein de petites églises en bois, sans clocher. Elles sont toutes situées un peu à l’extérieur des villages. Elles sont vraiment très jolies. Quelques unes sont en bois rond. Leurs toits sont en bardeaux. Pour les visiter, on doit normalement appeler au numéro indiqué sur la porte (souvent la voisine). Nous avons été chanceux. À la première église où on s’est rendus, il y avait un office qui commençait. On s’est donc infiltrés. Ses murs de bois étaient tous peints. Elle était magnifique. De plus, s’y trouver lors d’un office avait quelque chose de particulier. Les dames du village qui étaient venues, chantaient et priaient. Il n’y avait pas de curé. Lorsque nous sommes arrivés à la deuxième église que nous voulions visiter, la dame responsable de la visite était déjà sur les lieux. Yé ! Mais elle était moins jolie de l’intérieur. Il y avait des peintures accrochées et une espèce de portail peint. Contrairement à la première église, les murs n’étaient pas peints.

Si vous avez la chance de venir en Slovaquie, même si vous n’aimez pas particulièrement visiter les églises, celles-ci méritent le détour. Elles sont vraiment différentes de ce qu’on a l’habitude de voir. Bien sûr, le fait qu’elles soient faites en bois les rend originales mais leurs formes aussi sont particulières. Allez voir sur l’Internet avant que je me décide à télécharger quelques photos. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s