Sapa. Jusqu’ici : Bof !

Vietnam, Sapa

Ben voilà, on est maintenant à Sapa. Contrairement à Pu Bin, Sapa est une destination courue par les touristes, autant que la Baie d’Halong. Les gens viennent surtout ici pour faire des randonnées dans les montagnes et rizières et visiter les villages des différentes ethnies.

On est arrivé tôt ce matin après avoir pris le train de nuit, train dans lequel j’ai vraiment cru que je n’arriverais jamais à embarquer ni à descendre. En plus, les compartiments sont super petits et contiennent deux lits à deux étages. Avec tous nos bagages et le fauteuil roulant, il ne restait plus beaucoup de place. Mais les deux Vietnamiens qui partageaient le compartiment avec nous, sûrement les seuls du train rempli de touristes, n’ont rien dit du tout. Aucune protestation.

Après avoir pris possession de notre chambre, sale comme toutes celles d’Asie, on a pris notre déjeuner qui n’était pas génial. Au moins, cet hôtel est tout à fait accessible aux personnes en fauteuil roulant. L’entrée est de plain-pied, il y a un ascenseur et la salle de bain est à l’italienne. Ça veut dire que la douche n’est pas isolée du reste de la salle de bain – pas de rebord, de portes, de rideaux, de bain – alors quand on prend notre douche, toute la salle de bain se retrouve mouillée. Ce n’est pas pratique, sauf pour les personnes en fauteuil roulant !

Après ça on est partis se balader jusqu’au marché. J’ai acheté un bracelet à 60 cennes. Je me suis promis de n’acheter que des bracelets ou colliers en souvenirs car ça ne prend pas de place dans les bagages. Si j’avais pu, j’aurais peut-être acheté autre chose car ce que ces ethnies fabriquent de leurs mains est très joli.

Chaque ethnie porte des habits différents, qui les identifient. C’est un plaisir de les regarder faire leurs courses et vendre leurs trucs même si elles insistent parfois un peu trop pour nous vendre leur marchandise. La pression qu’elles nous mettent n’a toutefois rien à voir avec celle des Sénégalais. Ces derniers insistent tellement et se montrent si désagréables qu’on en vient parfois à détester leur pays. Ça devient exténuant. Ici, au moins, les femmes sont souriantes. Nous avons passé un moment avec deux jeunes filles de l’ethnie Muong. L’une était âgée de 22 ans, s’est mariée à 18 et avait déjà trois enfants. Elle avait son bébé dans le dos. L’autre jeune fille, âgée de 14 ans était déjà mariée. Elle ne vont pas à l’école. Elles nous ont suivi un bon moment et insistaient pour qu’on leur achète quelque chose mais au moins elles nous parlaient, posaient des questions et répondaient aux nôtres. Elles avaient de super beaux habits mais pas d’argent, à ce qu’elles nous ont dit, pour s’acheter des souliers fermés (il fait froid, on est en montagnes)… mais elles avaient un cellulaire… Allez comprendre !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Demain, un guide et un chauffeur nous amèneront dans les différents villages des alentours auxquels la plupart des gens se rendent en randonnée. Vu ma condition, nous irons en auto. Nous reprendrons le train de nuit pour Hanoi dès demain soir. Il nous faudra ensuite planifier un peu notre descente vers le centre du Vietnam.

Hier, nous nous sommes baladés à Hanoi autour du grand lac situé au nord ouest de la vieille ville. Alors qu’on marchait, une femme handicapée assise sur sa moto à trois roues m’a arrêtée. Elle voulait que son amie, qui boitait, prenne une photo de nous deux !!! Elle voulait aussi que je lui écrive mon nom. Elle m’a remis sa carte d’affaire. Je n’ai pas encore regardé de quoi il s’agissait. J’ai l’impression qu’elle accoste toutes les personnes handicapées qui croisent sa route… Bizarre, mais quand même sympathique !

Ah oui, pour répondre à Marie-Cat, j’essaierai de prendre en note tous les mets qu’on mange, mais de temps en temps, je n’en sais rien moi-même… 😉 Et puis, en effet, Seb a l’air d’un contorsionniste sur les petits bancs. D’ailleurs, il se fait souvent dire qu’il est très grand. Pas trop étonnant vu la grandeur moyenne des Vietnamiens.

Sur ce, je vous laisse. Il est temps de souper. Je n’aurai certainement pas le temps de vous écrire demain. Je vous dis donc à très bientôt.

Publicités

Une réflexion sur “Sapa. Jusqu’ici : Bof !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s