Un nouveau voyage se dessine

Québec, Montréal
Mardi, 12 avril 2016

Chers lecteurs, je vous ai négligés et je m’en excuse bien bas. La vérité, c’est que je ne savais pas bien quoi vous raconter de plus. À part vous dire que les îles de la Thaïlande sont souvent magnifiques – ce que vous savez sans doute déjà – mais que malheureusement on a peu de temps pour en profiter sans la foule et que Sukkothai vaut amplement le détour… je crois que… j’avais hâte de repartir en voyage… ailleurs… déjà !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Kho Phi Phi

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les fameux Tuk Tuk de Thaïlande. Celui-ci a passé la journée avec nous nous menant d’un endroit à l’autre du site historique de Sukkothai.

Voici deux photos de Thaïlandais :

Maintenant, un nouveau voyage se prépare. Notre destination : l’Europe centrale. Mais nous passerons par bien d’autres pays pour nous y rendre et en revenir. Nous pousserons peut-être même le plaisir jusqu’en Angleterre.

Alors c’est pour quand ? La semaine prochaine. Pour combien de temps : quatre mois encore une fois. Yahoo 🙂

Nous prenons donc l’avion lundi pour Nantes où nous passerons la semaine à visiter parents et amis. Ensuite, nous prendrons la route avec le California (un Westfalia plus récent) que les parents de Seb ont la gentillesse de nous prêter. Ce sera donc un voyage bien différent puisque nous aurons notre maison et moyen de locomotion avec nous. Plus de bus et de minibus ! Plus de recherche d’hôtels ! Yé ! En revanche, on se disputera peut-être bien sur la route à prendre et il faudra bien trouver des campings car il n’y a pas de douches ni de toilettes dans le camping-car. C’est son seul inconvénient. Mais ça se révèle aussi être son avantage car il est tout petit. Ça nous permet de prendre les petites routes et de pouvoir manoeuvrer dans les petits villages aux rues étroites que nous adorons. Et même de faire dodo incognito en pleine ville !

Je n’aurai sans doute pas un accès aussi fréquent à l’Internet qu’en Asie du sud-est alors je ne pourrai pas alimenter le blog aussi souvent qu’auparavant. Mais il m’arrivera aussi sans doute moins d’aventures… quoique on ne sait jamais ! C’est ce qui fait la beauté du voyage !

Je vous dis donc à bientôt !

Nha Trang : la Floride des Russes !

Vietnam, Nha Trang

Nha Trang est LA destination plage des Russes au Vietnam si on en croit leur nombre astronomique ! Il y en a tellement que plein d’écriteaux et de menus de restaurants sont aussi traduits dans cette langue. Il semblerait qu’il y ait une liaison aérienne directe avec leur pays et Nha Trang. Alors ils viennent se faire bronzer ici et à en croire le nombre de coups de soleils aperçus, ils n’ont pas encore saisi l’utilité de la crème solaire. 😉

Bon. Nha Trang est située au bord d’une jolie baie dont plusieurs îles montagneuses donnent directement dans la mer. Ajouté à cela la couleur de l’eau et le sable blond de la longue plage (quelques kilomètres) et la promenade qui la longe, il faut avouer que c’est assez joli. Bien sûr, il y a la ville derrière mais pour une plage de ville, elle est quand même bien agréable.

On peut visiter certaines de ces îles assez facilement, soit en prenant le traversier soit en prenant part à des excursions qui vous déposent sur plusieurs îles dans la même journée. Assez facile donc pour monsieur madame toute le monde mais pas pour les personnes moins en forme. Quand on a vu le type de bateau sur lequel on devait embarquer, on a laissé tomber. C’était juste pas faisable pour moi, même avec de l’aide. C’est un peu frustrant parce qu’on avait pris un taxi pour se rendre au traversier situé à 7 km du centre ville. On est donc rentrés tranquillement à pied (ben, moi c’est sur roues évidemment). 😉

La ville elle, toutefois, n’est d’un grand intérêt que pour les jeunes. Effectivement, contrairement aux autres villes visitées, celle-ci est reconnue pour son nightlife ! On a bien vu des bars dans d’autres villes, mais c’est la première fois qu’on voit des discothèques. D’ailleurs, la ville ne s’éteint pas vers 22-23h comme ailleurs. Par exemple, à Hanoi et à Hoi An, tout s’éteignait en fin de soirée aussitôt les restaurants et magasins fermés.